L’ARBRE DE VIE, OUTIL VIVANT, CREATIF ET …. EVOLUTIF !!

Il y a 6 ans, j’ai eu le privilège de me faire coacher par Dina Scherrer.

Après quelques séances elle m’a fait réaliser mon arbre de vie 🌳.

Ça a clairement été un déclic 🚀.

Je pense même que si cet outil n’avait pas été utilisé à ce moment-là, je n’aurais pas fait du coaching mon métier, et ne rédigerais donc pas cet article aujourd’hui, dont l’objectif est de vous familiariser avec l’outil, et vous exposer les différentes évolutions que j’y ai apportées dans ma pratique de coach.

 

                                      🤨 Qu’est-ce que c’est ?

En coaching, l’arbre de vie est une méthode métaphorique d’accompagnement développée il y a une trentaine d’année et issue des Pratiques Narratives 🤓.

On l’assimile souvent à un outil qui permet de restaurer l’estime de soi et/ou la confiance en soi

…c’est déjà énorme…😅

…mais pour moi c’est bien plus que ça : l’arbre de vie permet de se mettre en mouvement, de se ressourcer, de se sentir plus fort (et de comprendre pourquoi !), d’être plus équipé et entouré face aux défis que l’on doit relever 🤩

L’Arbre de Vie permet de faire un bilan du Passé, de faire le point sur ce qui est essentiel dans le Présent et permet de clarifier ce que l’on a envie de voir dans sa vie Futur.

 

                                    😳 Comment ça marche ?

La méthode est simple : dessiner un arbre sur une feuille et y apposer des mots ! 🤨

Chaque partie de l’arbre est métaphorique et va éclairer le coaché sur des informations différentes concernant ses forces, valeurs, personnes ressources, espoirs …

Bonsaï, chêne, baobab, … il n’y a pas de bonne ou mauvaise image de l’arbre de vie, elle est propre à chacun… et ce n’est pas un concours de dessin 😅 !

Le travail commence alors sur les différentes parties de l’arbre, accompagné par le coach, en partant généralement des racines vers les branches, du passé vers le présent et le futur.

➡️ Les racines

Les racines symbolisent les ancrages : l’histoire de sa vie, ce que la vie lui a déjà appris. Avec les racines il va revisiter un peu son histoire et identifier les principaux défis qu’il a déjà relevés dans tous les domaines de sa vie. Le coaché va alors être invité à écrire sur les racines des mots, des phrases des personnes qui symbolisent les principaux défis, actes, actions qu’il est fier d’avoir relevé jusqu’à présent.

➡️ Le sol

Les racines représentaient le passé, le sol fait entrer le coaché dans le présent. Il va lui permettre d’identifier ses besoins essentiels, les deux ou trois valeurs dont il ne pourrait absolument pas se passer, celles qui guident sa vie, comme une boussole sans laquelle il risquerait de se perdre.

➡️ Le tronc

Sur le tronc, le coaché va identifier et écrire ses ressources. C’est la partie de l’arbre qui représente sa force : qualités, compétences, talents, habilités, valeurs qui sont les siennes, qu’on lui reconnaît ou que l’on apprécie chez lui en général. Ce qui fait qu’en cas de tempête il ne rompt pas.

➡️ Les branches

Avec les branches, le coaché se projette dans l’avenir. C’est le symbole de ce qu’il souhaite intensément pour sa vie, ce qui ferait de sa vie une réussite, ce qui lui donne l’envie d’avancer dans la vie : ses rêves, ses projets, ses espoirs… Certaines branches sont puissantes, d’autres sont frêles. Cette partie de l’arbre va ainsi l’aider à conscientiser ses intentions.

➡️ Les feuilles

L’idée des feuilles va être d’identifier ses alliés, des personnes, réelles ou fictives, vivantes ou non, qu’il côtoie régulièrement ou qu’il a perdu de vue, des héros, des modèles, des mentors… C’est la partie de l’arbre qui va permettre au coaché de prendre conscience de son club de soutien, de recréer du lien, d’éventuellement sortir de l’isolement.

➡️ Les fruits

Les fruits sont les cadeaux de la vie. Cela peut être un évènement heureux mais aussi une épreuve, qu’à posteriori il peut considérer comme bénéfique et constructif.

                                                                                    ———

Une fois qu’il a réalisé et exploré son arbre, le coaché doit se sentir plus équipé et plus fort face aux défis de sa vie.

C’est donc le bon moment pour le faire réfléchir aux freins qui pourraient l’empêcher d’aller au bout de ses projets, afin de les anticiper et ne pas se laisser déborder. L’idée est ici qu’il arrive à verbaliser ce qui pourrait se mettre sur son chemin entre lui et ses rêves / projets, ce qui pourrait le décourager, mais aussi ce qui lui permettrait de faire face si cela se produit.

 

               🧐 Mon approche «  évolutive » de l’arbre de vie

Ce qui est bien avec un outil métaphorique, c’est qu’il n’y a aucune limite à la créativité…et ça… ça me plait beaucoup 😍 !!!

Aussi bien en tant que coaché qu’en tant que coach, j’ai déjà ressenti de la frustration à ne pas avoir plus de métaphores à ma disposition…

Quitte à faire dessiner un arbre à un adulte avec des crayons de couleur, autant aller encore plus loin 😅 !

A titre personnel, quand je pense à un arbre, je pense à l’arbre lui-même, ses racines, le sol dans lequel il est ancré, son tronc, ses branches, ses feuilles, ses fruits…

…mais pas que…

…Quand je pense à un arbre, je pense à mon enfance, à mon adolescence, à la cabane que nous avions construite dans un grand chêne, à la vue que j’avais de là-haut, aux nids d’oiseaux que j’apercevais, à la poulie que j’avais installée pour ravitailler la cabane.

Quand je pense à un arbre, je pense aussi à ma vie d’adulte, aux arbres que je plante dans mon jardin, à l’entretien qu’ils nécessitent, à leur taille, au compost que je mets à leur pied pour les fortifier.

Et donc naturellement, quand j’ai réfléchi à l’arbre de vie, j’ai voulu y intégrer tout ce qui pour moi à une importance dans la métaphore de l’arbre.

Voici donc quelques exemples d’utilisation de nouvelles métaphores en lien avec l’arbre de vie que j’ai inventées et que j’utilise régulièrement avec mes coachés, en fonction des situations qui se présentent :

⭐️ La cabane :

La cabane est sur une branche, elle correspond à une sorte de camp de base duquel le coaché va pouvoir lancer le projet correspondant à cette branche.

L’idée est de faire réfléchir à la façon dont s’est passée la montée dans la cabane, avec quoi il est monté pour préparer ce projet, comment il s’y sent, quelle odeur lui vient en tête… ?

⭐️ La poulie :

La cabane dispose d’une poulie qui permet de la ravitailler depuis le sol.

L’idée ici est de réfléchir ce qu’il aurait oublié ou qui lui manquerait afin d’avancer dans son projet… Qu’est-ce que ce serait et pourquoi ?

⭐️ La vue :

La cabane est située à la base de la branche, mais déjà assez haut….

Comment est la vue de là-haut ? … comment serait la vue s’il montait encore plus haut ?

⭐️ Le nid d’oiseau :

Le nid d’oiseaux serait comme la cerise sur le gâteau.

L’idée est de permettre au coaché, une fois son arbre terminé, d’y rajouter s’il le souhaite un nid d’oiseaux, en lui donnant la signification positive qu’il souhaite, mais qui se démarquerait ainsi du reste… et bien sûr d’approfondir avec lui la question.

⭐️ La taille :

La taille a pour objectif de prioriser des choix afin d’en ressortir plus fort.

Tout comme l’arbre n’a pas forcément la vitalité nécessaire pour que toutes ses branches poussent de façon uniforme, nous n’avons pas nécessairement la capacité de mener de front l’ensemble des projets que nous avons dans la vie.

La taille permet ainsi que mettre en veille, pour une saison, une partie définie de l’arbre afin qu’elle retrouve encore plus de vigueur l’année suivante, tout en donnant plus d’énergie au reste de l’arbre pour la saison en cours.

⭐️ Le compost :

Plus le sol sera riche, plus l’arbre pourra y puiser ses forces.

Dans l’arbre de vie, le sol se limite volontairement à 2 ou 3 valeurs ou besoins essentiels.

J’ai ressenti une certaine frustration de ne pas pouvoir en mettre plus lorsque j’ai réalisé mes 2 arbres, et j’ai pu percevoir la même chose chez les coachés que j’accompagnais.

Il m’a donc semblé pertinent de donner la possibilité au coaché de rajouter s’il le souhaite un besoin essentiel sous la forme d’un apport en compost qui lui permettrait de fortifier son arbre dans une situation particulière.

                                                                                    ———  

Ces évolutions créatives n’engagent que moi, mais voyant au quotidien les effets qu’elles procurent, cela m’encourage à poursuivre dans ce sens 😊

Pour être franc, quand j’ai commencé à dessiner mon arbre sur un paper board il y a 6 ans, j’étais…, comment dire,…. septique 😳.

Et en tant que coach, c’est avec une certaine appréhension que j’ai proposé à mes premiers clients l’utilisation de cet outil 😅.

Mais quelque soit leur âge, situation professionnelle, … je retiendrai que tous, jusqu’à présent, ont eu la même émotion en se tenant debout face à leur arbre terminé, venant ainsi ancrer au plus profond de d’eux même les bénéfices qu’ils en ressortent et pouvant commencer à se projeter plus sereinement dans l’avenir.

A vos crayons de couleur !!!  😋

Thibaut

Lire également :

Accompagner le middle management : pourquoi et comment ?

Après deux années de crise sanitaire traversées tant bien que mal par les entreprises, les…

L’ARBRE DE VIE, OUTIL VIVANT, CREATIF ET .... EVOLUTIF !!

Il y a 6 ans, j’ai eu le privilège de me faire coacher par Dina…

Ces "mieux" que la souffrance au travail exige

Les enquêtes sur la souffrance au travail se suivent et se ressemblent malheureusement trop. Les…

Gérer efficacement les réunions d’équipe grâce aux rôles délégués

Je me souviens lorsque j’étais directrice commerciale, la pression que je me mettais sur mes…

Partager cet article :